Pas encore publié

        

Se faire plaisir tout en faisant plaisir à un large public, telle est la motivation du Brass Ensemble Dix de Cuivre. C'est aussi sa devise depuis plus de trente ans. Dimanche 3 avril, l'Association pour l'animation pour le chœur de l'église de Daillens l'accueillait pour son 182e concert.

Très attractif et varié, le programme comprenait surtout des compositeurs contemporains. En ouverture, la Marche de Pâques de la Fête des Vignerons 1977, de Jean Balissat, a rempli l'église de puissantes et belles sonorités et montré la force de la musique qui permet d'exprimer notre joie, notre tristesse ou notre colère au-delà de la politique et des conflits.

Le programme était commenté par le dynamique directeur du Brass Ensemble, Michel Burnand. La berceuse de Jean-François Michel, compositeur fribourgeois, nous a emmenés à l'alpage avec appel en solo et écho des cornets, avant High Five, de Gilbert Karlen, et Distant Land, prière pour la paix de John Rutter. Cette très belle harmonisation invitait à la sérénité, d'où l'importance de la musique qui peut parfois exprimer, mieux que des mots, nos sentiments. Nous avons aussi plongé dans l'ambiance de musiques de film avec Crimson Tide, de Hans Zimmer.

Petite exception dans le choix des compositeurs: l'arrivée de la Reine de Saba, tirée de l'Oratorio de Salomon de G.-F. Haendel, où l'on ne pouvait qu'apprécier la magnificence de cette musique avec un arrangement de Thomas Wyss qui fait la part belle aux cornets. Un très beau concert pour finir la saison en beauté.

L'Association pour l'animation du chœur de l'église de Daillens remercie ces brillants musiciens qui nous ont fait vivre un magnifique concert et partager leur passion pour la musique. Le dimanche 15 mai, ils pourront enfin fêter leurs trente ans (plus deux) en l'église de Cronay.

Au nom de l'Association pour l'animation du chœur de l'église de Daillens
Roseline Heutger Contesse

 

Dans la presse

Événements

Fait Marquant

Coupes du Moyen Age

La commune de Daillens est propriétaire de deux coupes en argent du XVème et XVIème s. Avec la cloche de 1497, ce sont les plus vieux biens mobiliers de la commune. A la fin de la restauration du chœur et de ses peintures médiévales, la...

Lire la suite...